819.663.0211

en
Retour

Démystifier les engrais

14 juillet 2016

Nous en sommes à cette période de l’été ou vous remarquez possiblement un ralentissement dans la floraison de vos plantes et fleurs. Sont-elles moins belles ou moins garnies ? Peut-être est-il temps d’ajouter un engrais à votre terreau, mais lequel ?

La composition d’un engrais : une information primordiale

Pour répondre à cette question, il faut s’intéresser à la composition des variétés d’engrais que vous retrouverez sur les tablettes.

Sur votre emballage, vous remarquerez toujours 3 chiffres qui correspondent au pourcentage de 3 des éléments essentiels à la croissance des végétaux, soient l’azote, le phosphore et le potassium (respectivement N, P et K).

L’azote (N)

Le premier chiffre, l’azote,stimule la photosynthèse et la croissance de votre végétation verte :

  • les feuilles de nos arbres, arbustes et vivaces.
  • les brins d’herbe de notre pelouse ;
  • les « légumes feuilles » (laitue, chou, etc.) ;

Le phosphore (P)

Le deuxième, c’est le phosphore, dont la fonction est double : il favorise l’enracinement, mais aussi la formation de fleurs et de fruits. On l’utilise pour favoriser :

  • les plantes à fleurs ;
  • les arbres fruitiers ;
  • les plants de « légumes fruits » (tomates, poivrons, concombres, etc.).
  • La formation des racines

Le potassium (K)

Le troisième chiffre, le potassium, est bénéfique à tous les végétaux, car il aide à la formation :

  • des fruits ;
  • des bulbes à fleurs.

Il renforce également leur résistance aux insectes et aux maladies et les prépare pour l’hiver.

La somme de ces trois chiffres ne représente qu’une partie du contenu de l’emballage. La balance est composée d’oligo-éléments, d’éléments mineurs ou de matériaux de remplissage.

Les engrais organiques

Les engrais organiques sont des engrais naturels et le pourcentage de chacun des éléments N-P-K ne dépasse généralement pas 10 %. Ils sont sans danger pour les plantes, même s’ils sont appliqués trop généreusement. Normalement, une application par année suffit puisqu’ils libèrent leurs nutriments progressivement et les plantes n’utilisent que ce dont elles ont besoin au cours de la saison.

Les engrais minéraux

Les engrais minéraux sont, quant à eux, des engrais chimiques. Le pourcentage de chacun des éléments N-P-K est en règle générale plus élevé que 10 %. Avant de les utiliser, assurez-vous de toujours lire l’étiquette et de prendre bonne note du dosage et de la fréquence. Si la dose est trop élevée, vous risquez de brûler les racines de vos plantes ou de les fragiliser. L’excès d’engrais non absorbé par les végétaux crée de la pollution. Ils ne sont accessibles pour les plantes qu’immédiatement lors de l’application. Ce qui n’est pas absorbé sera lessivé par l’eau (à moins qu’il ne soit précisé sur l’emballage que l’engrais est à libération lente). Ils sont utiles pour des problèmes précis, comme une carence ou pour stimuler une floraison.

Et le sol, lui ?

Le terreau correspond au réfrigérateur de nos végétaux, il faut le remplir régulièrement en lui ajoutant un engrais. Cependant, ces engrais nourrissent les plantes, mais pas le sol. Il est aussi important d’entretenir la fertilité de votre sol en lui ajoutant du compost, du fumier et une couverture (comme un paillis). Vous aurez ainsi un sol vivant, des plantes en santé qui résistent mieux aux insectes, aux maladies et à nos hivers capricieux !